hormone de croissance hgh

HGH : Tout Savoir sur l’Hormone de Croissance en Musculation

Avertissement : L’article suivant est destiné à des fins éducatives uniquement et ne vise PAS à promouvoir l’utilisation de stéroïdes illégaux.

 

L’hormone de croissance humaine (HGH) est une hormone naturelle qui est essentielle à la croissance humaine et au développement des structures corporelles. Cependant, des athlètes et bodybuilders ont décidé de détourner sa fonction primaire et de l’utiliser à des fins de croissance musculaire.

Découvrons dans cet article, tout ce qu’il y a à savoir sur cette hormone, de ses effets à ses dangers, en passant par son utilisation et ses dosages dans le milieu de la musculation.

 

Qu’est ce que l’Hormone de Croissance (HGH) ?

Avant d’aborder l’utilisation de l’HGH dans le monde de la musculation et du fitness, nous devons d’abord définir l’HGH. L’hormone de croissance (GH), la somatotropine ou l’hormone de croissance humaine (HGH) sous sa forme humaine, est une hormone peptidique qui stimule la croissance, la production et la régénération des cellules chez l’homme et les autres animaux. À des fins de développement chez l’homme, l’HGH stimule également la production d’IGF-1 et augmente la concentration de glucose et d’acides gras libres.

hgh-x2

HGH-X2 : Alternative légale à l’HGH

L’Histoire de l’HGH

La GH est une hormone peptidique naturelle, responsable de la croissance des muscles squelettiques et de la production de cellules.

L’HGH affecte également le métabolisme et le tissu adipeux, entraînant une perte significative de graisse sous-cutanée chez les personnes présentant des niveaux élevés de cette hormone.

Les niveaux naturels de GH sont souvent déterminés par divers facteurs, notamment la génétique, le sommeil, l’âge, l’exercice et l’état de santé général.

Les adultes connaissent une baisse de 15% du taux d’hormone de croissance tous les 10 ans, ce qui contribue à la prise de poids, aux rides, à la perte musculaire et à la baisse d’énergie.

Par conséquent, des hommes et des femmes du monde entier prennent de l’hormone de croissance artificielle pour inverser le processus de vieillissement, améliorer les performances athlétiques et la composition corporelle.

En 1985, la FDA a approuvé le premier composé d’hormone de croissance, connu sous le nom de Somatrem (protropine), dans le but de traiter la déficience en HGH endogène et les troubles de la croissance.

Malgré son succès général, les scientifiques ont constaté que le Somatrem provoquait des réactions d’anticorps, réduisant ainsi sa disponibilité biologique et l’efficacité du médicament.

En 1987, grâce à la technologie de l’ADN recombinant, la Somatropine a été formulée. Un médicament dont la structure est identique à celle de l’HGH naturel sécrété par la glande pituitaire.

Ainsi, la Somatropine est devenue un dérivé de la HGH plus pur que son prédécesseur et continue de dominer le marché aujourd’hui, avec une production abondante dans les laboratoires pharmaceutiques et clandestins.

 

 

Comment Fonctionne l’Hormone de Croissance (HGH) ?

somatropin

La libération de l’hormone de croissance n’est pas continue mais se fait en plusieurs salves toutes les trois à cinq heures. Cette libération est contrôlée par deux autres hormones, l’une provenant de la partie du cerveau appelée hypothalamus et l’hormone de libération de l’hormone de croissance qui stimule l’hypophyse à libérer l’hormone de croissance et la somatostatine, qui inhibe la libération.

Les volumes d’hormone de croissance sont libérés par le sommeil, le stress et l’exercice, ainsi que par un faible taux de glucose dans le sang. Chez les adultes, un excès d’hormone de croissance pendant une longue période produit une affection appelée acromégalie, dans laquelle les patients présentent un gonflement des mains et des pieds et une modification des traits du visage. Ces patients présentent également une hypertrophie des organes et de graves troubles fonctionnels tels que l’hypertension artérielle, le diabète et les maladies cardiaques.

Chez les adultes qui ont trop peu d’hormone de croissance, on observe une diminution du sentiment de bien-être, une augmentation des graisses, un risque accru de maladies cardiaques et une faiblesse du cœur, des muscles et des os.

Les principaux effets de l’hormone de croissance humaine sur les fonctions de croissance de l’organisme se situent dans trois domaines principaux : la croissance osseuse, la croissance des muscles squelettiques, la croissance des organes internes et la guérison/croissance/réparation des tissus conjonctifs tels que les tendons, les ligaments et les articulations.

En ce qui concerne ses effets sur le métabolisme, il soutient les fonctions efficaces du métabolisme des protéines, des glucides, des graisses et des vitamines/minéraux.

 

 

Les Bienfaits de l’Hormone de Croissance (HGH)

Découvrons quels sont les effets bénéfiques de l’hormone de croissance :

 

Augmentation de la taille

Les enfants qui n’ont pas connu une poussée de croissance standard appropriée à leur âge peuvent se voir prescrire de l’HGH par un endocrinologue pédiatrique, ce qui permet d’accélérer leur croissance et d’améliorer leur qualité de vie.

Cependant, la HGH n’aura pas d’influence positive sur la taille pendant les années post-pubères, en raison de la fusion des plaques de croissance.

 

Construction musculaire

L’HGH n’est pas un stéroïde anabolisant. Cependant, elle possède des propriétés de construction musculaire, bien que plus faibles que celles des stéroïdes.

L’hormone de croissance humaine a la capacité de générer une quantité beaucoup plus importante d’hyperplasie par rapport à l’hypertrophie, ce qui est très favorable chez les athlètes et les culturistes, car une augmentation du nombre de cellules musculaires (hyperplasie) par rapport à une augmentation de la taille des cellules musculaires (hypertrophie) est toujours favorisée en raison du fait que les cellules musculaires nouvellement créées restent en permanence (plus ou moins). La prise de masse résultant de l’hyperplasie restera indéfiniment à la suite de ces effets de croissance.

En médecine, l’HGH a été prescrite dans le traitement de la cachexie (fonte musculaire), y compris dans le traitement du SIDA.

L’HGH aide le corps à sortir d’un environnement catabolique, en augmentant la rétention d’azote et la synthèse des protéines dans les cellules musculaires et en favorisant ainsi la prise de poids sous forme de masse maigre.

 

Perte de graisse

L’effet le plus marquant de l’HGH en termes de composition corporelle est la perte de graisse sous-cutanée et viscérale.

En général, les résultats de l’HGH en termes de réduction du tissu adipeux l’emportent sur les effets anabolisants de l’HGH, ce qui a pour effet d’amincir considérablement une personne et d’augmenter la définition musculaire.

 

Effet anti-âge

L’HGH stimule la synthèse du collagène, provoquant des effets anti-âge. Le collagène est une protéine qui repulpe la peau, augmentant son élasticité, diminuant les rides et prévenant le relâchement.

Le collagène est également essentiel à la santé des cheveux et des ongles, car il épaissit les follicules pileux, empêche la formation de cheveux blancs et réduit la casse des ongles.

Ces bienfaits sont contraires à ceux de nombreux stéroïdes anabolisants qui réduisent la production de collagène et accélèrent le vieillissement.

Les utilisateurs peuvent non seulement paraître visiblement plus jeunes, mais aussi le ressentir sous l’effet de la HGH, en affichant des niveaux d’énergie plus élevés grâce à son effet sur le métabolisme des glucides et le pic de glycémie.

L’HGH augmente également les capacités cognitives, en raison de l’expression des récepteurs de l’hormone de croissance dans les régions du cerveau, notamment le cortex cérébral, le plexus choroïde et l’hippocampe.

 

 

Les Effets Secondaires Indésirables et Dangers de l’Hormone de Croissance (HGH)

Il y a un manque d’études à long terme sur l’HGH. Toutefois, il existe des preuves que l’HGH provoque les effets suivants :

 

Maladies cardiaques

Une hypertrophie du ventricule gauche peut se produire lors de l’administration d’HGH exogène, ce qui augmente le risque de maladie cardiaque.

Cependant, il est prouvé que l’HGH a des effets bénéfiques sur le plan cardiovasculaire lorsqu’elle est utilisée dans un cadre médical, pour traiter des patients présentant une déficience en hormone de croissance endogène. Elle a donc un effet paradoxal et provoque une atrophie cardiaque.

 

Diabète

L’HGH a des effets diabétogènes liés à son métabolisme des hydrates de carbone, provoquant une augmentation du taux de sucre dans le sang et augmentant ainsi le risque de diabète de type II.

 

HGH Gut

Le terme « HGH gut » est utilisé en bodybuilding pour décrire l’effet de gonflement de l’abdomen, observé chez de nombreux compétiteurs IFBB aujourd’hui.

Cet effet gonflé est le signe d’un niveau élevé de graisse viscérale. C’est un peu un mythe que l’HGH soit la seule cause de cette apparence, car l’HGH diminue en fait la graisse viscérale, via la stimulation de la lipolyse (provoquant l’effet opposé).

Cependant, de nombreux bodybuilders combinent la HGH avec l’insuline pendant un cycle, pour plus d’anabolisme, en raison de l’efficacité de son transport des nutriments dans les cellules musculaires.

Ils le font parce que l’insuline augmente la régulation des récepteurs de l’IGF-1 et diminue la liaison de la protéine IGF 1, créant ainsi un environnement particulièrement anabolique lorsqu’elle est utilisée en synergie avec l’HGH (qui a des propriétés stimulant l’IGF-1).

L’insuline favorise cependant la lipogenèse (stockage des graisses) chez les utilisateurs, ce qui donne au corps un aspect « gras », évident même chez les culturistes ayant un faible pourcentage de graisse corporelle.

Par conséquent, un « HGH gut » peut se produire après une utilisation prolongée, mais uniquement en présence d’insuline.

 

Hypothyroïdie

Des recherches suggèrent qu’une hypothyroïdie peut survenir chez les utilisateurs d’HGH, en raison de l’appauvrissement en potassium, sodium et phosphore, entraînant une carence en T3 (triiodothyronine).

Cela est surprenant si l’on considère que la T3 est une puissante hormone brûleuse de graisse et que l’HGH stimule également la lipolyse (perte de graisse).

 

Croissance des os/tissus

L’acromégalie, qui provoque l’hypertrophie des os et des tissus, est fréquente lorsque l’on prend de l’hormone de croissance pendant une longue période.

 

Gynécomastie

Il est intéressant de noter que la recherche a montré que la gynécomastie est un effet secondaire possible de l’hormone de croissance.

On ne sait pas avec certitude comment le tissu mammaire s’accumule chez les hommes qui prennent de l’hormone de croissance, mais cela peut être attribué à l’augmentation de l’hormone sexuelle féminine, la progestérone.

Des recherches ont montré que la HGH stimule les niveaux de progestérone via la stéroïdogénèse lutéale, provoquant ainsi (potentiellement) la gynécomastie d’une manière similaire au Deca Durabolin.

 

Engourdissement des pieds et des mains

L’engourdissement des mains, également connu sous le nom de syndrome du canal carpien (SCC), peut survenir sous HGH car celle-ci augmente l’absorption de sodium et donc le liquide extracellulaire (rétention d’eau).

Cet excès de liquide dans le tissu synovial comprime le nerf médian, entraînant une réduction de sa fonction.

 

 

Utilisation de l’Hormone de Croissance (HGH)

Disclaimer : Nous ne recommandons à personne l’utilisation d’hormone de croissance.

 

Dosage de l’hormone de croissance (HGH)

Lorsqu’il est utilisé en médecine pour traiter un retard de croissance intra-utérin, des doses de 1 à 3 UI par jour sont généralement utilisées.

Lorsqu’elle est utilisée à des fins d’amélioration des performances, des doses de 2 à 4 UI par jour sont prises, avec une dose maximale de 6 UI utilisée par les bodybuilders expérimentés pour favoriser la prise de masse.

Les cycles d’HGH durent généralement de 6 à 24 semaines, 16 semaines étant la durée moyenne d’un cycle de bodybuilding standard.

 

Posologie et cure d’hormone de croissance (HGH)

Semaine Dose d'HGH
1 4 ui/jour
2 4 ui/jour
3 4 ui/jour
4 4 ui/jour
5 4 ui/jour
6 4 ui/jour
7 4 ui/jour
8 4 ui/jour
9 4 ui/jour
10 4 ui/jour
11 4 ui/jour
12 4 ui/jour
13 4 ui/jour
14 4 ui/jour
15 4 ui/jour
16 4 ui/jour

L’HGH n’est généralement pas prise par les débutants, mais par des utilisateurs de produits dopants plus expérimentés, pour augmenter leurs prises de muscle de manière significative.

Les débutants qui convoitent une masse musculaire importante prendront généralement des stéroïdes de prise de masse, comme le Dianabol, l’Anadrol, la Testostérone ou la Trenbolone. Puis, après avoir atteint un plateau, ils peuvent introduire de l’HGH pour poursuivre la croissance et la perte de graisse.

Cependant, si les débutants ne veulent pas connaître d’énormes gains musculaires, mais plutôt des augmentations plus légères de l’hypertrophie (taille), le cycle ci-contre est possible.

Cependant, l’Anavar et le Primobolan sont des stéroïdes légers qui peuvent produire des résultats similaires (d’une manière potentiellement plus sûre), les effets de l’utilisation de l’HGH à long terme étant relativement inconnus.

 

Prix de l’hormone de croissance (HGH)

La vente libre d’HGH est interdite en France. Cependant, il est possible de trouver de l’hormone de croissance sur certains sites internet ou sur le marché noir. Mais il est important de noter que la qualité et la composition de ses produits n’est pas contrôlée. Le risque de consommer ce genre de produit est donc accru.

L’hormone de croissance peut coûter jusqu’à 4 000€ et plus par mois, même en utilisant des doses plus faibles à des fins anti-âge.

 

 

Alternative Légale et Sûre à l’HGH

Les compléments naturels boostant l’HGH sont un moyen sûr et efficace d’encourager votre corps à produire plus d’hormone de croissance. Le HGH-X2 de CrazyBulk est formulé pour favoriser la perte de graisse et la construction musculaire tout en accélérant le temps de récupération après un entraînement.

L’HGH-X2 est un libérateur d’hormones d’origine naturelle qui aide à développer les muscles, à brûler les graisses et à booster l’énergie. La plupart des utilisateurs d’HGH-X2 font état d’une récupération musculaire plus rapide pendant les séances d’entraînement et d’une perte de poids considérable, ce qui se traduit par un corps plus dessiné.

HGH-X2 : Alternative légale à l’HGH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page