anadrol

Anadrol (Oxymetholone) : Tout Savoir sur ce Stéroïde Anabolisant

Avertissement : L’article suivant est destiné à des fins éducatives uniquement et ne vise PAS à promouvoir l’utilisation de stéroïdes illégaux.

 

Si vous faites de la musculation depuis un certain temps, vous avez peut-être entendu parler de l’Anadrol. Ce puissant stéroïde anabolisant peut favoriser une croissance musculaire rapide, mais il s’accompagne de nombreux effets secondaires indésirables possibles.

Dans cet article, nous verrons tout ce qu’il y a à savoir sur l’Anadrol, ces effets, bénéfiques et secondaires, qu’est ce que c’est réellement ainsi que son dosage et son alternative légale.

 

Qu’est-ce que l’Anadrol ?

anadrol 50

L’Anadrol (Oxymétholone) est un stéroïde anabolisant oral dérivé de la DHT. En bodybuilding, l’Anadrol est considéré comme le stéroïde oral le plus puissant du marché.

L’Anadrol, également connu sous le nom de A-bombs ou Oxy’s, est principalement utilisé par les bodybuilders pendant l’intersaison (lors de leur prise de masse) car il permet d’augmenter de manière significative la taille et la force musculaires.

L’Anadrol est apparu pour la première fois en 1959, lorsqu’il a été étudié à des fins de recherches par une société pharmaceutique appelée Syntex. Ils ont découvert que l’Anadrol était un traitement efficace contre l’anémie, l’ostéoporose et les maladies entraînant une fonte musculaire comme le VIH/SIDA.

Deux ans plus tard, l’oxymétholone est devenue disponible au Royaume-Uni sous le nom de marque Anapolon. D’autres noms de marque ont également fait leur apparition, notamment : Adroyd et Anadrol (commercialisé aux États-Unis).

Au début des années 1960, l’Anadrol était disponible à grande échelle pour les bodybuilders qui l’utilisaient à des fins esthétiques.

Les effets secondaires graves de l’Anadrol étant de plus en plus connus, la FDA a limité les prescriptions d’oxymétholone au milieu des années 1970. Les bodybuilders ne pouvaient plus se procurer d’Anadrol auprès de leur médecin, celui-ci étant désormais principalement prescrit aux patients souffrant d’anémie.

L’Anadrol est l’un des rares stéroïdes qui, aujourd’hui encore, est approuvé par la FDA à des fins médicales, aux côtés de l’Anavar, de la Testostérone et du Deca Durabolin.

Anadrole : Alternative légale à l’Anadrol

Les Effets de l’Anadrol (Oxymetholone)

Découvrons quels sont les bienfaits de l’Anadrol :

 

Prise de poids rapide

L’Anadrol est sans doute le stéroïde le plus puissant en termes de prise de poids et de développement rapide des muscles de l’utilisateur. Cela en fait un composé particulièrement convoité par les hommes maigres qui veulent obtenir des progrès énormes.

Le poids pris sous Anadrol est généralement constitué de muscles et de rétention d’eau.

Il n’est pas rare que les utilisateurs prennent jusqu’à 5 kilogrammes au cours de la première semaine de prise d’Anadrol. À la 6ème semaine, la prise de poids peut atteindre 15 kg. Environ la moitié de ce poids est constitué d’eau.

Comme l’Anadrol déplace beaucoup d’eau à l’intérieur des cellules musculaires, la congestion musculaire dans la salle de gym peut être décrite comme un « déchirement de la peau ». La congestion peut devenir si importante qu’elle devient problématique, certains utilisateurs décrivant la congestion du bas du dos comme douloureuse.

 

Prise de masse musculaire

L’Anadrol permet aux culturistes d’atteindre un tout autre niveau de masse musculaire, car il est trois fois plus anabolisant que la testostérone.

Une partie de cette croissance est due à une rétention temporaire de liquide intracellulaire, ce qui donne aux muscles un aspect constamment gonflé.

Cependant, la prise de masse musculaire maigre sous Anadrol reste importante, car le stéroïde fait monter en flèche les niveaux de testostérone et la synthèse des protéines tout en augmentant la rétention d’azote.

 

Améliore la force

L’Anadrol est sans doute le stéroïde le plus populaire dans les milieux du powerlifting et des strongmans. Ceci est dû à la prise de poids pure et simple et à l’énorme poussée de testostérone.

Il est courant pour les utilisateurs d’ajouter 15 kg à leur développé couché dans les 10 premiers jours de prise d’Anadrol.

 

Soutien aux articulations

L’Anadrol est plutôt sain pour les articulations, en raison de ses propriétés de rétention d’eau.

Il lubrifie les articulations, augmentant leur élasticité et diminuant les inflammations et/ou les douleurs articulaires.

Ainsi, si un culturiste a des problèmes d’articulation, la prise d’un stéroïde tel que l’Anadrol ou le Deca Durabolin peut être préférable au Winstrol par exemple, ce dernier expulsant l’eau et créant une plus grande usure des articulations.

 

Perte de graisse

Certaines personnes pensent que l’Anadrol entraîne une prise de graisse, mais ce n’est pas le cas. Tous les stéroïdes anabolisants, y compris l’Anadrol, sont différents types de testostérone exogène.

La testostérone développe les muscles et brûle les graisses. Ainsi, différents stéroïdes vont développer les muscles et brûler les graisses à des degrés différents.

Deux études ont conclu que l’Anadrol brûle des quantités significatives de graisse sous-cutanée lorsqu’il est dosé à 100 mg par jour.

La raison pour laquelle Anadrol peut sembler provoquer une prise de graisse est due à la rétention d’eau. La sensation de gonflement et de ballonnement due à l’excès de liquide peut donner l’impression d’un pourcentage de graisse corporelle plus élevé.

 

 

Les Effets Secondaires Indésirables de l’Anadrol

En général, plus les résultats obtenus avec un stéroïde sont importants, plus les effets secondaires sont graves. Bien que Anadrol produise les meilleurs gains de force et de masse, c’est aussi un stéroïde très agressif.

 

Toxicité hépatique

L’une des principales inquiétudes lors de la prise d’Anadrol est qu’il est hépatotoxique.

Il s’agit d’un composé c17-alpha-alkylé, ce qui empêche essentiellement l’Anadrol d’être désactivé par le foie. Cela permet à une quantité très élevée d’Anadrol de rester active dans la circulation sanguine lorsqu’il est pris par voie orale.

Cependant, comme tous les stéroïdes C17-alpha-alkylés, ils sont contraignants pour le foie.

L’Anadrol possède un anneau A saturé, ce qui réduit quelque peu sa toxicité. Toutefois, des études confirment que la santé du foie peut se détériorer en cas d’utilisation de doses élevées.

 

Hypertension artérielle

L’Anadrol est probablement le pire stéroïde en ce qui concerne la tension artérielle. Tous les stéroïdes anabolisants font monter la tension artérielle d’une personne, en raison de la testostérone exogène qui provoque un changement négatif des niveaux de cholestérol.

Cela se traduit par une augmentation spectaculaire du taux de LDL (mauvais cholestérol) et une diminution du taux de HDL (bon cholestérol).

L’Anadrol fait également monter en flèche la pression artérielle, car il augmente considérablement le nombre de globules rouges. Les utilisateurs d’Anadrol peuvent avoir jusqu’à 5 fois plus de globules rouges qu’une personne normale.

Par conséquent, le sang peut devenir plus visqueux, et le flux sanguin vers le cœur peut être altéré. Lorsqu’une personne fait de la rétention d’eau, le même effet d’épaississement du sang se produit, réduisant encore plus la circulation.

Des saignements de nez et des maux de tête peuvent survenir sous Anadrol, ce qui peut être un signe d’élévation de la pression sanguine.

 

Rétention d’eau

L’Anadrol est un dérivé de la DHT, il ne s’aromatise donc pas et ne se transforme pas en œstrogène. Cependant, il semble être très œstrogénique dans des situations réelles, pouvant causer : gynécomastie, rétention d’eau et ballonnements.

On a supposé que ces effets secondaires œstrogéniques sont dus au fait que l’Anadrol agit comme un progestatif. Cependant, les études montrent que l’Anadrol a peu d’effet sur les niveaux de progestérone.

Au contraire, l’Anadrol stimule directement les récepteurs d’œstrogènes, comme le méthandriol.

 

Gynécomastie

L’Anadrol peut également provoquer une gynécomastie par la stimulation directe des récepteurs d’œstrogènes dans la glande mammaire. On parle de gynécomastie (gyno) lorsque du tissu mammaire supplémentaire commence à se former dans la poitrine d’un homme.

 

Suppression de la testostérone

Tous les stéroïdes anabolisants suppriment la production de testostérone endogène. Le crash post-cycle peut typiquement être dur pour les utilisateurs d’Anadrol, ainsi un PCT est essentiel pour accélérer la restauration du bien-être mental et la production naturelle de testostérone.

Des niveaux de testostérone bas peuvent causer :

  • Faible énergie
  • Faible motivation
  • Baisse de la libido
  • Impuissance
  • Diminution du bien-être

Si les utilisateurs prennent des doses élevées d’Anadrol pendant des périodes excessives, ils courent le risque de développer un hypogonadisme, qui peut nécessiter une intervention médicale pour que les testicules fonctionnent à nouveau correctement.

L’abus d’Anadrol, ou d’autres stéroïdes, peut également conduire à l’infertilité, en raison de la diminution du nombre et de la qualité des spermatozoïdes. Cet effet peut devenir permanent, empêchant les hommes d’avoir des enfants.

 

Perte de cheveux et acné

L’Anadrol a une faible valeur androgénique de 45. C’est moins de la moitié de l’indice de la testostérone. Cependant, ce faible score ne correspond pas à la réalité, où l’Anadrol produit souvent des effets androgènes, notamment la perte de cheveux (sur le cuir chevelu), la peau grasse et de l’acné.

Ceci est dû à une augmentation de la production de sébum qui est sécrété par les glandes sébacées. Le rôle du sébum est d’hydrater la peau. Cependant, une trop grande quantité de sébum peut obstruer les pores, ce qui entraîne des poussées d’acné. Cet effet secondaire est souvent génétique, donc si une personne a eu de l’acné pendant la puberté, elle peut être plus à risque.

L’Anadrol est un stéroïde dérivé de la DHT, mais il se transforme également en dihydrotestostérone : l’hormone responsable de la chute des cheveux sur le cuir chevelu.

La DHT entraîne la miniaturisation des follicules pileux, ce qui provoque leur raréfaction, voire leur chute. La perte de cheveux est une préoccupation lors de la prise de tout stéroïde. Cependant, elle est souvent déterminée par la génétique d’une personne.

Par exemple, certains utilisateurs peuvent prendre de l’Anadrol, de la Trenbolone et de la Testostérone pendant plusieurs mois et conserver une chevelure épaisse. D’autres peuvent prendre un stéroïde léger comme le Deca et subir une récession importante de la ligne des cheveux ou une calvitie après seulement quelques cycles.

 

Augmente le risque de blessure

La prise de poids rapide due à l’Anadrol peut exercer un stress excessif sur les tissus conjonctifs. Ainsi, les déchirures des pectoraux et des biceps ne sont pas rares sous Anadrol.

C’est l’effet secondaire des augmentations rapides et énormes de la force.

 

Diminution du bien-être

Certains utilisateurs disent que l’Anadrol leur donne des sautes d’humeur et les rend malheureux. Cela peut être attribué à la puissance et à la toxicité du stéroïde, c’est-à-dire à la combinaison de la pression sur le foie, de la rétention d’eau et de l’hypertension artérielle.

Chez certains individus, l’Anadrol peut ne pas produire la sensation d’euphorie constante, par rapport au Dianabol par exemple. Ceci est dû au fait que l’Anadrol est le stéroïde le plus agressif, et que ses effets secondaires sont donc plus marqués.

Cependant, les individus qui répondent génétiquement bien à l’Anadrol, peuvent ressentir un bien-être accru en raison de l’énorme augmentation de testostérone exogène.

 

 

Utilisation de l’Anadrol

Disclaimer : Nous ne recommandons à personne l’utilisation d’Anadrol.

 

Dosage de l’Anadrol (Oxymetholone)

Les bodybuilders masculins prennent souvent 50-100 mg d’Anadrol par jour pendant 4-8 semaines.

Une dose efficace pour les femmes qui cherchent à se muscler est de 12,5-25 mg par jour pendant 4-6 semaines.

En raison de la courte demi-vie de l’Anadrol, qui est de 5 à 9 heures, les doses doivent être fractionnées et prises régulièrement au cours de la journée. L’Anadrol se présente généralement sous forme de pilules de 50 mg.

 

Posologie et cure d’Anadrol

Semaine Dose d'Anadrol
1 50 mg/jour
2 50 mg/jour
3 50 mg/jour
4 75 mg/jour
5 75 mg/jour
6 75 mg/jour

Ce cycle est adapté aux novices qui n’ont jamais utilisé d’Anadrol auparavant. Bien que l’Anadrol ne soit généralement pas recommandé aux débutants, le cycle ci-contre peut être toléré en raison des doses plus faibles.

Prix de l’Anadrol

La vente libre d’Anadrol est interdite en France. Cependant, il est possible de trouver de l’Anadrol sur certains sites internet ou sur le marché noir. Mais il est important de noter que la qualité et la composition de ses produits n’est pas contrôlée. Le risque de consommer ce genre de produit est donc accru.

Le prix moyen de l’Anadrol sur le marché noir est de 80 à 90 euros pour 100 pilules de 50 mg. Cela vous permettra de tenir un peu plus de 6 semaines, en prenant 100 mg par jour.

 

 

Alternative Légale et Sûre à l’Anadrol

L’Anadrole est la version légale de l’Anadrol (Oxymétholone). L’Anadrole reproduit les mêmes effets de développement musculaire que l’Anadrol, mais sans les effets secondaires graves. C’est l’un des stéroïdes anabolisants les plus puissants du marché, mais beaucoup se méfient de ce stéroïde en raison de sa forte toxicité.

La formule de l’Anadrole de Crazy Bulk a été approuvée par la FDA, ce qui signifie qu’il est sûr de l’utiliser grâce à sa composition 100% naturelle. Elle ne provoquera donc pas les mêmes effets nocifs que l’Anadrol (Oxymétholone) qui est illégal.

Anadrole : Alternative légale à l’Anadrol

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page